2018 – Thiaucourt

Les villages détruits de Meurthe-et-Moselle (54)

Exposition de clôture du centenaire de la Grande Guerre – 2018

Dans le cadre de la clôture du centenaire de la Grande Guerre 1914-18, la Communauté de Commune de Mad & Moselle, en partenariat avec L’Europe Leader, RCF et l’ENSAN, me missionna avec A. Schlicklin (docteure en architecture) en tant que chercheurs et commissaires d’exposition. Notre mission consistait à réaliser un film docu-fiction de 45min, projeté le 21 septembre 2018 à la salle de la Loco de Thiaucourt, permettant de découvrir le territoire de Mad & Moselle à plusieurs époques : « avant », « pendant » et « après » les conflits. Cette étude nécessita plusieurs mois de travail, permettant de finaliser 4 années de commémorations et de partenariats, où les anciens travaux menés sur Flirey, Remenauville, Regniéville et Seicheprey furent complétés, corrigés et remastérisés.

 

Affiche de l’événement

Afin de diffuser l’événement de clôture, une affiche fut réalisée, montrant l’église de Remenauville en partie détruite en 1915. Ce point de vue est extrait du docu-fiction, où toutes les autres églises ont subi le même sort.

Reprise intégrale des modélisations de Flirey (l’église Saint-Etienne dominant la place)

Plusieurs mois de recherches ne furent pas suffisants pour réaliser des modélisations précises des anciens villages, et dont les niveaux de rendus ont évolué au cours des 4 années. Il fallut donc reprendre les modélisations de Flirey pour les homogénéiser avec l’ensemble des autres 3D.

Reprise intégrale des modélisations de Seicheprey (la mairie-école)

Plusieurs mois de recherches ne furent pas suffisants pour réaliser des modélisations précises des anciens villages, et dont les niveaux de rendus ont évolué au cours des 4 années. Il fallut donc reprendre les modélisations de Seicheprey pour les homogénéiser avec l’ensemble des
autres 3D.

Reprise intégrale des modélisations de Remenauville (l’intérieur de l’église)

Plusieurs mois de recherches ne furent pas suffisants pour réaliser des modélisations précises des anciens villages, et dont les niveaux de rendus ont évolué au cours des 4 années. Il fallut donc reprendre les modélisations de Remenauville pour les homogénéiser avec l’ensemble des autres 3D.

Reprise intégrale des modélisations de Regniéville (la Grande rue)

Plusieurs mois de recherches ne furent pas suffisants pour réaliser des modélisations précises des anciens villages, et dont les niveaux de rendus ont évolué au cours des 4 années. Il fallut donc reprendre les modélisations de Regniéville pour les homogénéiser avec l’ensemble des
autres 3D.

Reprise intégrale des modélisations de Regnéville (entrée nord)

Plusieurs mois de recherches ne furent pas suffisants pour réaliser des modélisations précises des anciens villages, et dont les niveaux de rendus ont évolué au cours des 4 années. Il fallut donc reprendre les modélisations de Regniéville pour les homogénéiser avec l’ensemble des
autres 3D.

Flirey en 1915

En plus des reprises des modélisations existantes, il fallut créer les tranchées fidèlement aux tracés indiqués sur les carte d’État-major. Une étude des plans, des cartes postales et des photographies de guerre ont permis de représenter l’église telle qu’elle était en 1915. Les fonds privés ont été très précieux.

Regniéville en 1916

En plus des reprises des modélisations existantes, il fallut créer les tranchées fidèlement aux tracés indiqués sur les carte d’État-major. Une étude des plans, des cartes postales et des photographies de guerre ont permis de représenter l’église telle qu’elle était en 1915. Les fonds privés ont été très précieux.

Vue des tranchées depuis les positions françaises

Les conditions inhumaines dans lesquelles les soldats ont combattu sont difficilement communicables par l’image et la vidéo. Cette image est extraite de la vidéo inaugurale de 2015, remastérisée en décembre 2018.

Augmentation de l’échelle d’étude : territoriale et internationale

Se consacrer à l’étude de plusieurs villages nécessitait de prendre du recul, beaucoup de recul ! Une étude de cette ampleur ne pouvait être sérieuse sans considérer les relations géographiques entre villages, et les évolutions du front à l’échelle du territoire et des pays voisins.

Reprise des vidéos des tranchées

Reprendre intégralement toutes les modélisations tout en en réalisant de nouvelles, offrit une plus grande diversité de rendus et d’immersions pour le spectateur. Cette image vous offre une comparaison entre le rendu initial de 2016 et sa reprise deux ans plus tard.

Reprise de la première vidéo de 2015-2018

Remastériser la toute première vidéo ne faisait pas partie de la commande. Néanmoins, avant la clôture de l’année 2018, il me semblait intéressant à titre personnel de procéder à quelques améliorations, dont voici une confrontation entre la vidéo initiale de 2015 et la nouvelle.

Reprise de la première vidéo de 2015

Remastériser la toute première vidéo ne faisait pas partie de la commande. Néanmoins, avant la clôture de l’année 2018, il me semblait intéressant à titre personnel de procéder à quelques améliorations, dont voici une confrontation entre la vidéo initiale de 2015 et la nouvelle.

Amélioration de certains panneaux

La reprise des modélisations impacta grandement la perception des villages. Celui de Flirey avait été le plus délicat à modéliser au départ : faute de temps et de connaissances, les maisons avaient été suggérées par des blocs de fermes traditionnelles aux emplacements respectés, dans l’attente d’être améliorées.

Le document technique comme aide à la 3D

L’église n’a pas nécessité beaucoup de corrections, les documents techniques ayant offert une connaissance suffisante pour la reconstituer fidèlement de l’extérieur et de l’intérieur. Son architecture et ses ornements néo-gothiques en ont fait un édifice complexe à modéliser.

Hiérarchisation des informations

A l’issu des modélisations de tous les villages, la hiérarchisation des informations était nécessaire. Certaines constructions étaient très documentées (rouge), d’autres l’étaient moyennement (orange), enfin presque la moitié manquaient de documentation (blanc).